vendredi 11 mars 2011

La mort si proche !

Il est 17 h déjà, cette journée n’est pas comme les autres, je suppose qu’un accident a eu lieu quelque part en avant, mais où ? Je l’ignore, je n’arrive pas à voir si loin. J’allume donc la radio en espérant recevoir un brin d’information aux nouvelles, mais en vain ! Tout ce que je trouve, c’est des comédiens qui racontent n’importe quoi dans le but de faire rire les automobilistes. D’habitude, ils sont drôles et leurs histoires fictives me font rire et même décompresser mais pas aujourd’hui, ils m’énervent ! Tout ce que je veux c’est une réponse claire à ma question : Quelle est la raison d’un tel embouteillage ? Je parcours tous les postes de la radio mais je n’obtiens rien. Je crois que quelque chose de grave est arrivé, les voies de l’autoroute se rétrécissent, on tombe à deux et subitement à une voie. On passe à côté des autos de police, deux ambulances et un camion de pompier. Quel horrible accident ! Deux petites autos familiales renversées et heurtées presque de tous les sens. Je perçois un homme estropié dans un de ces autos quasiment en morceaux. Il ne bouge pas, est-il peut-être mort ? En tout cas, s’il est en vie, il est chanceux ! Les autos accélèrent finalement, je n’arrive plus à rassasier ma curiosité, il faut que j’avance et que je laisse avancer".

Il y a des choses dans la vie qu’on ne peut pas éviter. Même si j’avais le pouvoir de découvrir mon avenir, d’au moins cinq minutes à l’avance, je serais malheureusement confronté à des équations de probabilité à l’infini. De fois la mort se présente à l’imprévue, lorsqu’on s’y attend le moins. Même dans le confort de notre demeure, la mort nous fera part de son arrivé tout en nous avisant subtilement, la fin de notre existence. De fois, on n’a même pas la chance de dégager de nos entrailles, notre dernier geste automate de survie.

La mort est facile à trouver lorsqu’on la cherche et de nous trouver, celle-ci le fait avec une expertise rare. De façon aléatoire elle nous cible et nous atteint de façon précise. Est-ce qu’elle se trompe de fois ? Je ne le pense pas. La trouve-t-on injuste, oui ! Mais on ne connait pas le déroulement de sa pige à l’hasard. La mort n’a aucune considération, elle est là plus proche que n’importe quoi.

On a le choix sur tout et de tout dans notre existence mais pas d’éviter ou de dévier la mort. En réalité, quand le moment arrive, la fin est malheureusement imminente. Notre existence est commencement et fin. C’est des événements comme celui ci qui nous rappelle qu’on n’est que poussière. Oh, que l’être humain est vulnérable à toute éventualité accidentelle.

Comprendre la fin c’est comprendre le commencement.






Réflexion personnelle sur la mort, probablement influencée par le courant philosophique existentialiste. Ici, je relate un fait vécu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire